9 causes qui empêchent d'allaiter correctement

Le fait d' allaiter correctement le nouveau-né présente de nombreux avantages, non seulement sur le plan nutritionnel, mais également dans l'établissement d'un lien adéquat entre la mère et l'enfant, avec tout ce que cela signifie pour la croissance et le développement ultérieurs.

Si nous abordons la question du point de vue de la santé publique, il est important de souligner que la promotion de l’allaitement exclusif au sein réduirait immédiatement le coût des soins médicaux.

Cela se traduirait par une diminution de la morbidité (maladie) et de la mortalité infantile et à long terme, affectant même l'incidence des maladies chroniques non transmissibles chez l'adulte, parmi lesquels l'obésité, le diabète, l'hypertension artérielle et la dyslipidémie ressortent clairement.

Nous devons tenir compte du fait que beaucoup de mères (en particulier les primitives) présentent un niveau d'anxiété, de peurs et d'insécurité dû à leur manque d'expérience.

Par conséquent, il est extrêmement important de fournir des informations fiables, claires et opportunes tout au long de votre grossesse, de sorte que, confrontés au défi de l'allaitement, ayez les meilleurs outils possibles, du psychologique pour exécuter une technique correcte. .

Par conséquent, cet article cherche à vous informer de certaines situations indésirables que vous pourriez subir au cours de cette période de la vie.

Je suis persuadé que cela vous sera très utile, même si vous n’avez pas encore pensé à devenir mère car vous pouvez également partager ces informations avec vos amis et votre famille.

Les problèmes d'allaitement les plus fréquents

1- mamelons inversés

Ce fait est dû à une disproportion entre la bouche et le mamelon, ce qui empêche de réaliser un bon couplage.

Il est recommandé de prendre avantage lorsque les seins sont mous, avant la descente du lait. Des mesures mécaniques sont également utilisées pour tenter de le résoudre, par exemple avec un "tendeur de mamelon" pour tenter de les ramener à leur position physiologique.

Au-delà de ce qui précède, une extrême patience est recommandée et si l'on recherche trop de gêne pour donner du lait exprimé à la tasse aux nourrissons du deuxième âge.

2- Mamelon douloureux, fissuré ou fissuré

La succion du mamelon ne doit pas être douloureuse, car cette douleur survient lorsque le bébé tète son extrémité et n'introduit pas toute l'aréole dans sa bouche, ce qui indiquerait une mauvaise technique.

Comme la douleur nuit à votre capacité à allaiter normalement, il est important de l'éliminer de toute urgence.

Il est conseillé de mettre l'enfant au mamelon lorsqu'il imite la forme d'une bouche de poisson et à la fin de la fellation, scellez les mamelons avec votre propre lait maternel (appelé patch de lait).

C'est également une bonne mesure pour isoler les mamelons des frottements ou des adhérences avec les sous-vêtements de la mère, même en utilisant une méthode artisanale. En ce sens, il est très efficace et économique d’utiliser des tamis à thé (nouveaux), qui coupent le manche, ce qui parvient à isoler le mamelon du frottement, en plus de le maintenir au sec et ventilé.

3- Mycose du mamelon

Ceci est une infection du mamelon, généralement causée par la levure Candida albicans. Parmi ses signes et symptômes figurent une couleur rose des mamelons et des aréoles.

Cela peut également provoquer l'algorra chez l'enfant, où il présente une coloration blanchâtre autour des lèvres, de la langue ou du palais. Elle se caractérise par une douleur intense, brûlante, brûlante et persistante au niveau des mamelons et de l'aréole.

Sa prise en charge est centrée sur un traitement de la mère (du mamelon) et de l'enfant avec des antifongiques oraux (nystatine ou miconazole oral après chaque repas, pendant au moins 10 à 14 jours).

4- Hypogalite (peu de lait)

Le diagnostic de cette situation est obtenu par rejet, car les mères confondent souvent cette image ou ont des sensations qui ne correspondent pas complètement à la réalité, en raison de la situation de stress à laquelle elles sont soumises.

La technique d'allaitement utilisée est examinée, le nourrisson est évalué et après cela, il peut être diagnostiqué.

Les indications données dans ce cas sont; allaitement exclusif à la demande gratuite et sans interruption la nuit (beaucoup de patience), minimum de 8 coups en 24 heures, pas de renouvellement, pas d'eau supplémentaire, pas d'utilisation de sucettes et contrôles de santé fréquents (hebdomadaires).

La chose habituelle est d’obtenir de bons résultats avec ces mesures, mais au final, vous pouvez finir par indiquer l’utilisation d’une formule complémentaire de lait artificiel, mais nous ne voulons pas y parvenir.

5- congestion mammaire

Elle est principalement due à une vidange insuffisante ou inefficace du ou des seins. Sa prise en charge se fait par des compresses chaudes et humides avant l'allaitement.

Pour éviter cet inconfort, vous devez vider l'aréole avant d'allaiter, obtenir un couplage adéquat et sans douleur et pratiquer une séquence d'allaitement fréquent, régulier et efficace.

6- Réflexion d'une éjection de lait exagérée

Cela peut paraître étrange, mais à certaines occasions et chez certaines femmes, il est possible de provoquer le rejet de l'allaitement par le nourrisson, en raison d'un important écoulement de lait qui le lie et provoque ensuite des coliques.

Sa gestion consiste à placer l'enfant dans une position "cheval" ou sur la mère en décubitus dorsal (vers le haut) et à le retirer de la poitrine dès que des signes de blocage sont observés.

Il est également recommandé d'allaiter un seul côté à la fois pour essayer d'atteindre le lait avec plus de graisse à la fin de l'alimentation et d'utiliser également les techniques ancestrales que les grand-mères enseignent toujours; éliminer les gaz avec massage et beaucoup de patience.

7- interruption temporaire de la lactation

Cela doit être fait pour différentes raisons, mais la bonne nouvelle est que vous pouvez obtenir une réinduction de l'allaitement au sein en temps voulu et avec les techniques appropriées pour récupérer du lait.

Il devient nécessaire de réintroduire l'allaitement chez les enfants de poids faible, d'augmentation de taille insuffisante, de problèmes d'alimentation ou qui ont été temporairement séparés de leur mère.

En ce sens, il est essentiel d’enseigner à la mère le processus d’extraction du lait, comment l’identifier, le conserver et le transférer aux unités de soins hospitaliers appropriées le cas échéant.

8- crise d'allaitement transitoire

Cela se produit généralement entre le deuxième et le troisième mois de la vie de l'enfant car, à mesure qu'il grandit, il a besoin de plus grandes quantités de lait, ce qui se traduit par un allaitement plus fréquent et plus intensif.

Les mères peuvent avoir le sentiment de ne pas avoir assez pour satisfaire les désirs de lait de leur enfant, ce qui les affecte psychologiquement, ne permettant pas à cet acte de se développer de manière fluide, naturelle et efficace.

Dans ces cas, on observe généralement un enfant irritable qui cherche à téter plus souvent; par contre, la mère a l'impression d'avoir les seins vides et que l'augmentation du poids du nourrisson peut être affectée.

Ces épisodes de crise se répètent généralement tout au long du premier semestre de la vie. Sa gestion consiste principalement à apporter un soutien à la mère, lui rappelant qu'il s'agit d'une situation transitoire, à corriger la technique et à encourager l'allaitement au sein plus fréquemment et les deux seins en alternance.

9- binôme séparé mère-enfant

C'est un problème qui se pose de plus en plus dans notre société, lorsque la mère doit s'absenter quelques heures ou retourner au travail, de nombreuses questions se posent quant à la manière de maintenir l'allaitement au sein.

Dès le début, la mère peut extraire son propre lait, le laissant stocké et disponible pour son enfant, en prenant en compte les éléments suivants:

  • Lavez-vous très bien les mains avant de le faire, dans un endroit confortable et calme.
  • Pré-masser les seins doucement.
  • Vous pouvez extraire le lait par commande manuelle ou par pompe à extraction (beaucoup plus simple et rapide)
  • Le lait devrait être stocké dans le biberon que l'enfant utilisera, et il devrait être étiqueté avec la date et l'heure d'extraction.
  • Le lait réfrigéré ou congelé doit être stocké pour une conservation adéquate.
  • Agitez le biberon pour le sortir du réfrigérateur ou du congélateur afin de le proposer au nourrisson.

Étapes à suivre pour obtenir une technique d'allaitement correcte

  • La première chose à faire est que vous vous sentiez à l’aise, le dos appuyé, dans un endroit agréable et sûr (si vous vous sentez mal à l'aise de le faire en public, il existe même des centres commerciaux qui lui attribuent des salles spécifiques).
  • Si le bébé est trop petit, vous pouvez utiliser un oreiller ou un coussin d'allaitement pour le rapprocher de la taille de vos seins.
  • Vous devez tenir le sein dessous avec l’une de vos mains formant une sorte de lettre C.
  • Il amène la bouche de l'enfant au mamelon et, par un mouvement rapide, favorise l'entrée du mamelon et de presque toute l'aréole à l'intérieur de la bouche.
  • Considérez que chaque fellation devrait durer environ 15 minutes par sein (en alternant le début gauche-droit)

Indicateurs d'un allaitement correct

  • Si vous pouvez percevoir le son du moment où l'enfant avale le lait
  • La poitrine de l'enfant avec un rythme qui semble constant
  • Après l'allaitement, dormez paisiblement entre une heure et demie et trois heures
  • Vous pouvez compter en moyenne 6 couches par jour avec de l'urine
  • En plus d'environ 3 à 4 selles jaunes par jour.
  • L'allaitement est agréable et sans douleur
  • Dans les bilans de santé de votre enfant, cela présente un état nutritionnel normal, avec une augmentation de la taille et du poids corrects.

Qu'advient-il des kilos que je gagne pendant ma grossesse?

Chaque mère doit élever un nombre raisonnable de kilos, en conséquence du portage de l'enfant dans l'utérus, ainsi que les réserves de graisse pour la production future de lait.

Toutefois, vous pourrez plus tard retrouver votre poids habituel en offrant à votre enfant l'allaitement exclusif, ce qui signifiera également une nutrition optimale pour votre bébé, un lien d'attachement plus fort entre eux et une économie substantielle pour votre famille.

Avantages de l'allaitement

Avantages pour votre enfant

  • C'est la seule source de nutrition complète
  • Renforce remarquablement ses défenses
  • Les enfants allaités ont un meilleur développement intellectuel
  • Le lien et l'attachement avec la mère sont favorisés
  • Ils présentent un meilleur développement de leurs dents
  • Réduction du risque de diabète et d'autres maladies chroniques
  • Il diminue le risque d'obésité, car il lui permet de se développer dans les paramètres normaux.

Avantages pour la mère et sa famille

  • Vous aider à récupérer votre poids (aide à perdre la graisse acquise pendant la grossesse)
  • Empêche le développement du cancer du sein et de l'ovaire
  • Renforce de manière significative l'estime de soi maternelle
  • Renforce l'attachement mère-enfant
  • Induit une rétraction précoce de l'utérus
  • Un autre point très important est qu'il empêche la dépression post-partum
  • Sans aucun doute une grande économie en termes économiques

Dans cet article, vous pouvez en apprendre plus sur ses avantages.

Durée du lait extrait selon la méthode de conservation

  • À la température ambiante: environ 12 heures
  • À la température de réfrigération: 3-5 jours
  • Au congélateur: 14 jours (pour décongeler, il est sorti du congélateur la nuit précédente et laissé au réfrigérateur).

Considérations finales

Il ne fait aucun doute que l'allaitement est la meilleure solution d'alimentation au cours des premiers mois de la vie. C'est pourquoi je vous invite à le respecter et à le promouvoir.

L'un des piliers fondamentaux consiste à bien connaître ses avantages et ses risques afin de contribuer de cette manière à avoir de nouvelles générations d'enfants en bonne santé et forts.