Top 9 des aliments interdits après une césarienne

Certains aliments interdits après la césarienne sont les boissons gazeuses au gaz, les légumes flatulents, le riz blanc, le café, le thé et le cacao, les collations, les pâtisseries, les bananes, les pommes de terre et l’alcool.

Après une césarienne, une série d'aliments interdits entrent dans la vie d'une femme pendant un certain temps. Cela fait partie d'une série de soins importants que chaque femme qui a subi cette opération chirurgicale doit prendre en compte pour s'améliorer le plus rapidement possible.

Et c’est qu’une femme traverse une période riche d’émotions et de contrastes: de l’euphorie à la joie d’être mère, de vivre avec la nouvelle responsabilité de prendre soin de son nouveau-né.

Vous vivrez également non seulement les problèmes typiques qui se produisent après l'accouchement, tels que la douleur aux seins, les sautes d'humeur et les pertes vaginales, mais également les conséquences d'une opération.

Les patients qui ont eu une césarienne restent généralement deux ou quatre jours à l'hôpital avant de rentrer chez eux. Bien que sa guérison prenne quelques semaines, il lui faut le temps nécessaire pour que la plaie guérisse et pour que peu à peu tous les désagréments de la période postopératoire disparaissent également.

Tous ces facteurs font de ces semaines une période très délicate, tant physiquement que psychologiquement. C'est pourquoi, aujourd'hui, je veux vous dire comment la nourriture peut vous aider à récupérer d'une césarienne et à avoir l'énergie nécessaire pour faire face à cette nouvelle phase de votre vie.

Produits alimentaires à éviter après une césarienne

1- Boissons gazeuses et boissons à gaz

Les sodas ont une très forte quantité de sucre (presque 8 cuillères à thé pleine par canette) qui provoque une production soudaine, élevée et soudaine d’insuline, qui, comme vous le savez, fait grossir et regagne rapidement la faim. Il en va de même pour les jus de fruits industriels. Choisissez toujours les produits naturels qui vous donnent également une bonne dose de vitamines.

Comme je l’ai dit au début, l’une des choses les plus importantes pour la femme qui vient de subir une césarienne est d’éviter la formation de gaz qui peuvent être très gênants, car la plaie abdominale est en train de guérir. Pour cette raison, évitez toutes les boissons gazées pendant les 3 prochaines semaines.

2- Légumineuses et légumes flatulents

Bien que les légumineuses (haricots, pois chiches, lentilles, haricots, soja) soient une source très riche en fer, en glucides à absorption lente, en protéines végétales et en sels minéraux, il est préférable de les éviter en raison de leur capacité à produire des gaz et à ralentir l'ensemble du processus. digestif

Il en va de même pour certains types de légumes tels que le brocoli, le chou et le chou-fleur. En outre, si vous nourrissez votre bébé après l’allaitement, il pourrait également lui produire du gaz.

3- riz blanc

En raison de la diminution de la motilité intestinale typique de toute opération chirurgicale, la consommation de riz blanc, l'un des aliments les plus constipants, n'est pas recommandée.

4- Café, thé et cacao

Pendant la récupération, il est préférable d'éviter de prendre des boissons intéressantes comme le thé ou le café.

Le chocolat contient également de la caféine et est un aliment très stimulant.

Encore une fois, lors de l'allaitement de votre bébé, il est déconseillé de prendre ce type de boisson car vous lui transmettriez aussi la caféine et la théine.

Si vous ne pouvez pas y renoncer, je vous conseille de choisir le thé Ban-Cha, un type de thé vert contenant très peu de théine et très riche en antioxydants importants dans cette phase au cours de laquelle vous êtes au milieu du processus inflammatoire.

5- Snacks salés et salés

Lors de la récupération d'une césarienne, il est très important d'être prudent avec la quantité de graisses saturées et hydrogénées et avec la quantité de sel que nous supposons.

Pour cette raison, nous devons laisser pour une saison la consommation d'aliments transformés et gras tels que chips, craquelins, craquelins, car ils sont riches de tout ce dont nous n'aurons pas besoin pour récupérer ni pour nous sentir pleins d'énergie et en forme (farines raffinés, hydrogénés et conservateurs).

Comme je l'ai expliqué dans un article précédent, tous ces aliments transformés sont fabriqués avec de la farine blanche, qui a perdu tous les micronutriments dont vous auriez besoin pour aider votre corps à se remettre des processus inflammatoires et à améliorer vos propres défenses immunitaires.

En outre, ils ont perdu la fibre qui pourrait vous aider à retrouver une mobilité intestinale normale et à combattre la constipation.

Tous les produits industriels, à la fois sucrés et salés, ont également en commun la présence de nombreuses graisses hydrogénées et saturées qui altèrent la perméabilité de la fluidité et la perméabilité des membranes cellulaires, favorisant ainsi la formation de radicaux libres.

L'excès de sel est également très grave en ce moment où vous avez besoin de nettoyer votre corps, car il provoque une rétention de liquide entraînant une aggravation de la constipation.

6- boulangerie

En raison de la blessure provoquée par la césarienne, l’exercice physique sera très limité. Pour cette raison, il est conseillé d'éviter toutes les pâtisseries, en particulier les pâtisseries industrielles, car elles sont trop riches en graisses saturées et trans, en sucres simples et en farines raffinées, ce qui peut entraîner une augmentation soudaine du poids en plus d'aggraver tout l'état inflammatoire.

Les aliments sucrés, avec l'amidon, sont riches en calories et ont un faible niveau nutritionnel. Ils font également fluctuer votre énergie, ce qui vous fatiguera.

7- Bananes

Tout comme le riz blanc, la banane est également un aliment qui cause la constipation et doit donc être évitée.

Choisissez un autre type de fruit, comme le kiwi, qui, en plus d'être riche en vitamine C, contribue également au bon fonctionnement de l'intestin.

8- pommes de terre

C’est un aliment très astringent, c’est-à-dire qui provoque la distension des parois du côlon, empêchant ainsi la contraction normale nécessaire pour éliminer l’écume jusqu’à la partie inférieure de l’intestin, où les selles vont se former.

Ils ont également un index glycémique très élevé.

9- alcool

N'oubliez pas qu'aucune quantité d'alcool n'est acceptable ou sans danger pour votre bébé. Si vous allaitez votre bébé après avoir consommé une boisson alcoolisée, une partie de celle-ci risque d'être transférée dans le lait, ce qui est dangereux.

De plus, l'alcool, substance toxique, ralentira votre processus de récupération.

Autres indications importantes

Pendant la période postopératoire, notre corps est dans un état inflammatoire dans lequel il travaille dur pour reconstituer tous les tissus endommagés.

L'inflammation vise à réparer les tissus affectés en produisant plusieurs facteurs de croissance permettant la production de cellules saines et la création d'un nouveau réseau de vaisseaux sanguins. Il existe des aliments qui favorisent l'inflammation (aliments pro-inflammatoires) et d'autres qui les réduisent (anti-inflammatoires). Naturellement, il est important de choisir les secondes, en évitant la malbouffe et les aliments transformés.

En raison de l'opération chirurgicale de tout le système digestif, le retour à un fonctionnement normal prendra un certain temps. C'est pourquoi il est nécessaire de vous aider avec des aliments sains et légers qui, d'une part, ne surchargent pas votre travail et, d'autre part, vous aident à sortir de l'état typique de constipation.

L’un des conseils alimentaires les plus recommandés consiste à manger des aliments faciles à ingérer, afin que l’estomac et l’intestin ne se fatiguent pas. Pour cette raison, ce serait une erreur de manger des aliments qui causent des gaz, car ils peuvent causer des douleurs dans la région abdominale, déjà douloureuses et enflammées par la plaie de la césarienne.

Un autre point important est la nécessité de limiter l'activité physique afin de ne pas fatiguer les muscles abdominaux. Une fois encore, il est conseillé de choisir des aliments à faible indice glycémique et d’éliminer tous les aliments transformés, pâtisseries et produits contenant des sucres simples, puisqu’en étant incapables de faire de l’exercice, ces aliments deviennent encore plus dangereux pour notre santé. la santé

Vous vous êtes peut-être rendu compte que le meilleur moyen de récupérer de la meilleure façon consiste à avoir une alimentation saine comprenant chacun des groupes d’aliments, notamment de nombreux fruits et légumes frais, des céréales complètes, des protéines maigres et des produits laitiers faibles en gras. gras Pour cette raison, nous verrons la fonction de chacun des macro et micro nutriments dans ce processus.

Hydrates de carbone

La plupart de l'énergie dont nous avons besoin pour bouger, pour accomplir les tâches de notre quotidien, pour vivre, provient d'eux.

On les trouve dans tous les légumes (en particulier les céréales) et constitue la principale source de nourriture dans le monde. Surtout, après une césarienne, choisissez toujours les grains entiers, qui sont une merveilleuse source de fibres et de micronutriments (antioxydants, vitamines, minéraux).

Ces micronutriments ont des fonctions importantes: ils améliorent les défenses immunitaires, réduisent les processus inflammatoires et protègent les cellules contre les radicaux libres, autant d’importances essentielles au cours de la phase postopératoire.

De plus, la fibre contenue dans les grains entiers favorise le bon fonctionnement du système digestif qui, comme vous le savez, sera un peu bloqué pendant cette phase.

Protéines

Après une césarienne, l'organisme a besoin d'un bon apport de protéines, notamment pour régénérer les tissus endommagés par l'opération.

Ce sont des macromolécules formées par des acides aminés. La présence plus ou moins importante d'acides aminés essentiels (ceux que notre corps ne peut pas produire uniquement et qui ne peuvent être assimilés que par l'intermédiaire de nourriture) dans les protéines déterminera sa valeur nutritionnelle (valeur biologique).

En général, les protéines d'origine animale (viande, poisson, œufs, lait et dérivés) ont une valeur biologique supérieure à celles d'origine végétale (légumineuses, noix, céréales).

Comme vous le verrez ci-dessous dans cette phase, il est préférable d'éviter une consommation excessive de légumineuses.

La graisse

Les graisses sont le nutriment énergétique par excellence et plus encore après une césarienne où la mère doit également allaiter son bébé et ensuite avoir besoin de graisses pour former son propre lait.

De plus, ils participent à l'absorption de nombreuses vitamines, au contrôle de l'inflammation et à la coagulation du sang, qui sont fondamentaux dans cette phase de récupération.

Minéraux

Il y a une perte de sang lors d'une césarienne. Pour cette raison, un apport suffisant en fer, qui aide à restaurer le sang en favorisant la production d'hémoglobine, est très important parmi tous les minéraux. Il joue également un rôle dans l'amélioration du système immunitaire.

Vitamines

Parmi tous, un apport adéquat en vitamine C contribue à la cicatrisation des plaies et à la prévention des infections.

De l'eau

Après une césarienne, un apport adéquat de liquides est essentiel: pendant cette phase, qui consiste à se remettre d’une opération, votre corps s’efforce également de produire du lait et c’est pourquoi il est important que vous buvez suffisamment de liquides.

Essayez de boire environ 8 verres d'eau par jour. Cela vous aidera également à lutter contre la constipation, qui peut être un problème après l'accouchement et encore plus après une césarienne.