Connaissances antérieures (mémoire): caractéristiques, types

La connaissance précédente est l'ensemble des informations stockées par un individu tout au long de sa vie, grâce à ses expériences passées. Ce sujet particulier fait partie de l’un des piliers fondamentaux de la pédagogie scolaire, car il facilite le processus d’enseignement et d’apprentissage.

Il convient de noter que les connaissances antérieures ont été étudiées en psychologie cognitive, car elles utilisent l’analyse de la mémoire, l’acquisition d’informations et sa restructuration.

Son importance réside dans le fait qu’il est possible de comprendre de nouvelles situations qui conduiront à la résolution de problèmes. Par conséquent, l'enseignant ou l'instructeur devrait être attentif à la réactivation de ce type de connaissances, car elles définiront le contenu à approfondir et celui à ne pas approfondir.

Les connaissances antérieures sont également associées à la vision du monde, à l'acceptation des connaissances et au développement de la mémoire.

Caractéristiques

- Selon les experts, ce terme vient de la théorie de l'apprentissage significatif proposée par le psychologue américain David Ausubel au milieu du XXe siècle. De manière générale, il propose que l’être humain traite et stocke des informations pour acquérir de nouvelles connaissances.

-Par cela, la vision ou la perspective du monde est construite à partir des expériences vécues dans le passé. Grâce à cela, l'individu sera en mesure de développer des compétences de communication pour faire face à différents types de situations.

-Il est considéré comme l'élément fondamental du processus d'apprentissage-enseignement, car il permettra de transmettre et d'assimiler des informations.

-Fonctionner comme point de départ pour l'acquisition de nouvelles expériences d'apprentissage. Cependant, il est important de noter qu'il sera nécessaire d'indiquer quand ils sont partiels et erronés, l'objectif étant de promouvoir le développement de l'étudiant.

- Ils constituent un type de connaissance stable et sont donc assez résistants au changement.

On croit que la lecture est l’un des mécanismes permettant d’activer les connaissances antérieures. Cependant, il est nécessaire d'encourager une compréhension correcte de la lecture pour éviter tout malentendu.

-Les enseignants et les instructeurs ont la responsabilité de créer un contraste entre les connaissances antérieures et les nouvelles connaissances, ainsi que le processus de changement visant à assimiler les informations entrantes.

Éléments qui doivent être présents dans le processus de connaissance préalable

Certains experts proposent ce qui suit:

-Identifier les concepts que les étudiants vont apprendre pendant la journée.

-Définir quels seront les objectifs d'apprentissage.

-Savoir la connaissance que les étudiants ont. Cette phase est importante car elle nécessitera une méthodologie qui active les connaissances précédentes ou que celles-ci soient générées, le cas échéant.

Types

Il y a trois catégories à cet égard:

- Spontané: sont ceux qui apparaissent pour expliquer les situations qui se produisent jour après jour. Ils impliquent des processus sensoriels et de perception.

-Transmis socialement: ils sont créés à partir de l'interaction dans l'environnement culturel ou familial. Celles-ci impliquent les croyances générées dans ces groupes.

-Analogiques: ils sont présents quand ils ne sont pas générés spontanément ou par interaction sociale. Cette connaissance est construite grâce à la comparaison et à l'analogie des autres approches déjà acquises.

Activités pratiques pour activer les connaissances antérieures

Discussions guidées

C'est une excellente activité de support lors de la présentation d'informations. Cependant, c'est un instrument qui nécessite une planification et des soins.

Dans ce cas, l'enseignant ou l'instructeur présente un sujet spécifique qui sera discuté par lui ou par le groupe. Pour réussir cette activité, vous avez besoin des éléments suivants:

  • Soyez clair sur les objectifs de la discussion.
  • Préparez une série de questions ouvertes qui permettent la présentation de l'analyse et de l'interprétation.
  • Présentez le sujet et encouragez les élèves à présenter leurs idées à cet égard.
  • Écrivez les points les plus importants au tableau pour résumer les idées principales.
  • Proposer un résumé final qui permette l'introduction du sujet en tant que tel.

Générateur d'informations

Dans ce cas, la stratégie permet d'activer les connaissances antérieures par la réflexion et l'échange ultérieur. Voici un aperçu de ceci:

  • L'enseignant ou l'instructeur introduit le sujet.
  • Chaque élève prépare une liste d’idées évoquant le thème présenté.
  • Choisissez un certain nombre de participants pour partager leurs idées.
  • Par la suite, l’enseignant ou l’instructeur sera chargé d’apporter des corrections concernant les mauvais concepts à cet égard.
  • Présentez le nouveau sujet et mettez-le en contraste.

Déclaration d'un problème lié au sujet

C'est une activité qui ressemble aux précédentes, car elle recherche la participation des étudiants. Cependant, il s’agit d’une manière indirecte de présenter le sujet à discuter.

Dans ce cas, l'enseignant ou l'instructeur décrit un problème que les étudiants doivent résoudre en proposant différentes solutions qu'ils jugent plus pratiques. Grâce à cela, il sera possible de détecter ce que sont les connaissances précédentes et comment le contraster avec le thème central.

Techniques pouvant être mises en œuvre pour accéder aux connaissances antérieures des étudiants

-Présentation de questionnaires à questions ouvertes ou fermées. Celles-ci peuvent être appliquées avant la présentation d'un sujet ou même au début du cours. Cela permettra à l’enseignant ou à l’instructeur d’interroger des informations dans le groupe.

Simulation de situations réelles: il peut s'agir d'événements d'actualité afin que l'étudiant soit capable de prendre des décisions.

-Conception et développement de cartes conceptuelles, y compris mentales. Avant sa réalisation, l'enseignant ou l'instructeur doit donner les instructions correspondantes à cet égard.

-Exécution de brainstorms. Son but est d'explorer des idées et des interprétations initiales concernant un sujet.

-Travaux et discussions de groupe. Celles-ci apportent également l'avantage du contraste d'opinions et de points de vue.

Considérations à prendre en compte

-L'enseignant ou l'instructeur doit savoir quelle matière peut être liée aux connaissances antérieures des élèves.

-Les thèmes et la séquence avec laquelle ils seront discutés doivent être ordonnés.

- Tenez compte du fait que la motivation est un facteur important pour maintenir l'attention des étudiants. Par conséquent, les activités créatives sont recommandées mais simples à mettre en œuvre.