Edme Mariotte: biographie et contributions à la science

Edme Mariotte (Dijon, 1620 - Paris, 1684) était un abbé considéré comme l'un des fondateurs du domaine de la physique en France. Il était particulièrement reconnu pour son travail sur l'angle mort de l'œil, la création de la loi de Boyle-Mariotte et ses expériences avec les pendules.

Mariotte a consacré sa carrière à des expériences sans fin, qui l'ont conduit à devenir membre de l'Académie des sciences de France. Bien que c’était son domaine de travail principal, il ne travaillait pas seulement dans le domaine de la physique. Il a mené diverses recherches sur la physiologie des plantes et étudié les mathématiques de manière approfondie.

La manière de travailler d’Edme Mariotte était également révolutionnaire en raison de sa correspondance constante et prolongée avec les grands scientifiques de l’époque. En fait, on le considère comme l’un des pionniers de la coopération scientifique internationale 1.

Biographie

Bien que la documentation sur les premières années de sa vie soit insuffisante, on raconte qu'Edme Mariotte est née à Dijon (France) en 1620. Les travaux de Mariotte sur la physique axés sur le monde universitaire et ses méthodes de travail révèlent c'était sûrement autodidacte.

Entre 1654 et 1658, il était professeur de physique, mais ce n'est que dix ans plus tard que sa vie a commencé à être documentée en raison de ses découvertes importantes.

En 1668, il publie son premier ouvrage "Nouvelle découverte sur la vue" 4. C'était un travail consacré à ses recherches sur l'angle mort de l'œil; une découverte qui a provoqué un avant et un après dans le domaine de l'ophtalmologie.

Grâce à la grande répercussion de cette publication, Jean-Baptiste Colbert (ministre des Finances de Louis XIV) invita Mariotte à entrer à l'Académie française des sciences.

En 1670, il s'installe à Paris pour s'impliquer davantage dans les activités de l'Académie. La même année, il annonça qu'il enquêtait sur l'impact entre des corps à travers ses expériences avec des pendules. En 1673, il publia les résultats dans l'ouvrage "Traité de percussion ou choc des corps" (Traité de collision ou de choc de corps).

Une autre étape importante dans la vie de Mariotte fut ses recherches sur la pression et le volume des gaz, dont il publia les conclusions en 1676. Aujourd'hui, cette étude est connue sous le nom de loi de Boyle-Mariotte, un mérite qu'il partage avec le scientifique. Irlandais Robert Boyle.

Edme Mariotte est décédé à Paris le 12 mai 1684.

Contributions à la science

Mariotte est connue pour trois œuvres principales: la tache aveugle de l'oeil, la loi de Boyle-Mariotte et ses expériences avec les pendules.

L'angle mort

En 1668, Edme Mariotte rend publique sa découverte la plus importante dans le domaine de l'ophtalmologie: la tache aveugle de l'œil. La publication décrivait ses expériences sur le nerf optique dans le but de vérifier si la force de la vision variait en fonction de l'emplacement du nerf.

Après avoir observé divers yeux d’humains et d’animaux, Mariotte découvrit que le nerf optique n’était jamais situé au centre de l’œil. Dans le cas des humains, il était au-dessus du centre et orienté vers le nez 2.

Cela montrerait qu'il y a une zone dans l'œil humain dans laquelle il y a un angle mort. En règle générale, lorsque vous utilisez les deux yeux, le point est imperceptible et seul ce point peut être découvert grâce à des tests médicaux.

Aujourd'hui, le travail d'Edme Mariotte continue d'être une référence dans le monde de l'ophtalmologie. Il a été démontré que faire des exercices peut réduire l’angle mort de l’œil, améliorant ainsi la vision.

La loi de Boyle-Mariotte

Au cours de ses expériences avec les gaz, Mariotte découvrit que, à température constante, la pression et le volume d’un gaz sont inversement proportionnels. Cela signifie que lorsque le volume d'un gaz diminue, la pression augmente (et la même chose se produit en sens inverse).

Edme Mariotte a publié ses conclusions en 1676 dans un livre intitulé Discours de la nature de l'air . Il est intéressant de noter qu'un autre scientifique, l'Irlandais Robert Boyle, a fait la même découverte 17 ans plus tôt.

Cependant, Mariotte ne fait aucune mention du plagiat, car les deux scientifiques ont mené leurs études en toute indépendance. En fait, dans les pays anglophones, la loi est connue sous le nom de loi de Boyle et en France, la loi de Mariotte. 1

Cette loi peut être appliquée à de nombreuses actions que nous effectuons aujourd'hui, telles que la plongée, le mécanisme des moteurs à essence et diesel ou le système des airbags.

Expériences avec des pendules

Edme Mariotte a consacré une grande partie de son travail à l’expérimentation de collisions entre objets. L’une des expériences les plus remarquables a été l’observation du mouvement du pendule comme celle illustrée à la figure 3.

L'expérience consiste à aligner trois billes identiques (A, B, C) d'un matériau lourd. Une quatrième balle (D) frappe la balle C. Les balles C et B ne bougent pas et la balle D, après la collision, non plus.

C'est-à-dire que seule la balle A se déplace, en conservant la même vitesse que la balle D au début. Cette expérience peut être faite avec le nombre de balles que vous voulez. 3, 5

En 1671, Mariotte présente les résultats de ses expériences à l'Académie des sciences de France et les publie par la suite en 1673.

Plus tard, Isaac Newton a continué à faire des expériences basées sur les découvertes de Mariotte. En fait, dans les observations écrites par Newton, il mentionne à plusieurs reprises les publications du physicien français.

Bien que Mariotte ait été le pionnier et le découvreur de telles expériences avec les pendules, la recherche est aujourd'hui connue sous le nom de "pendule de Newton".