Langage graphique: caractéristiques, types et exemples

Le langage graphique est ce type de communication qui utilise des graphiques, des images et des expressions mathématiques pour exprimer et transmettre des pensées ou des idées. Le dessin, en particulier les peintures rupestres du Paléolithique supérieur, met en lumière les premières tentatives de l’homme de transcender ce type de langage.

Après ces manifestations préhistoriques et au cours de leur évolution, l’homme a cherché des moyens plus avancés de communiquer. Dans cette recherche, il était capable de perfectionner à la fois la langue parlée et écrite. Cependant, il a toujours eu recours au langage graphique pour exprimer les idées les plus complexes.

Ainsi, depuis sa création, le langage graphique est intimement lié au développement de la civilisation. Il était utilisé pour exprimer la beauté et les sentiments dans les grands tableaux de la Renaissance. Il a également donné le ton pour expliquer de nouvelles idées, théories et découvertes au moyen de formules mathématiques, de théorèmes et de diagrammes.

Au cours des 300 dernières années, il est devenu indispensable pour la race humaine, parfois au-dessus des langues parlées et écrites. Avec les progrès de l'informatique et de la cybernétique, ce type de langage est devenu l'interface pour les applications de jeux vidéo et autres spécialités informatiques.

Caractéristiques du langage graphique

Facilité et rapidité

Le langage graphique présente de nombreux avantages par rapport au reste des langues. D'une part, il est plus facile à lire et à interpréter que l'ensemble des symboles et des codes de la langue écrite.

D'autre part, le niveau de demande de mémoire humaine à court terme est plus faible. Ce dernier assure que les messages sont compris plus rapidement et avec moins d’utilisation de la ressource cognitive.

Universalité

Le langage graphique est un langage universel. Cela ne dépend pas d'une langue particulière. Les dessins, les formules ou les graphiques générés dans un pays peuvent parfaitement être utilisés dans n’importe quel autre pays.

En ce sens, la mondialisation récente a été partiellement rendue possible grâce à l’universalité de ce type de messages. Les signaux et les indications graphiques ont contribué à l'élaboration de politiques et d'actions dans différentes parties du monde. Par exemple, les signaux de la croix rouge et de l’ONU sont reconnus presque partout sur la planète.

D'autre part, les progrès technologiques ont introduit des signaux et des messages en langage graphique pour faciliter l'utilisation des nouvelles technologies. Les messages des panneaux de commande dans les voitures, les machines et les appareils font partie de cette nouvelle utilisation du langage.

Impact élevé

Les communications tant orales qu'écrites ont, dans le langage graphique, un support pour leur diffusion. Pour cette raison, dans la grande majorité des cas, les aides visuelles aident à comprendre le contenu.

Parfois, les images et les illustrations ont un impact plus fort que les mots. La communication visuelle rend les gens plus impliqués et connectés. Il peut montrer instantanément ce qu'il faudrait plus de temps pour expliquer les mots.

La simultanéité

Le langage graphique est simultané, tous les symboles et leurs relations sont présentés en même temps dans les messages. En cela, il diffère du langage verbal où les messages ont un début, une partie intermédiaire et une fin.

Coûts plus élevés

Les messages produits par le langage graphique peuvent être plus coûteux. Contrairement aux autres canaux de communication, tels que la communication orale, il utilise plus de ressources.

D'autre part, le coût de stockage des informations produites par des moyens graphiques est également élevé. Enfin, le processus de création de contenu graphique nécessite plus de temps et d’efforts, ce qui se traduit par des coûts plus élevés.

Types

En général, les expressions typologiques du langage graphique sont diverses. Vous pouvez mettre en évidence les illustrations, les animations, les symboles et les logos dans différentes textures et couleurs.

En outre, les progrès réalisés ont notamment abouti à la création de sites Web interactifs. Les tableaux, graphiques, croquis et dessins font également partie de cette typologie.

Cependant, les types fondamentaux de langage graphique sont réduits à cinq: illustratif, artistique, graphique, typographique et photographique. Ensuite, chacun d'entre eux sera décrit.

Illustratif

L'illustration est caractérisée par sa représentation fiable de la réalité. Ce type de langage graphique est descriptif, élaboré et très détaillé.

Le traitement de la réalité de ce type de langage est celui de la reproduction. Sa charge interprétative est minimale ou inexistante.

Artistique

Dans ce type de langage graphique, la réalité est idéalisée et simplifiée. L'expéditeur du message recrée la matérialité qui l'entoure, le stylisant pour le rendre plus frappant ou plus suggestif.

Le référent (la réalité à laquelle le message fait référence) est synthétisé et clairement reconnu. Sa charge d'interprétation est supérieure à celle du type illustratif.

Design graphique

Le graphisme ne reproduit ni ne recrée la réalité mais l’interprète, en inventant une nouvelle réalité. Il recourt à la géométrie et aux couleurs plates pour schématiser et ne reconnaît presque pas le référent ou n'appartient qu'au domaine des idées. La charge interprétative dans ce type est maximale.

Typographique

Dans ce type de langage graphique, les figures et les images donnent la priorité aux textes et aux symboles. Celles-ci sont présentées de manière artistique dans des formes, des tailles et des arrangements ingénieux et attrayants. Comme en graphisme, en typographie, la charge d’interprétation est maximale.

Photographique

Le langage graphique photographique utilise les ressources de la photographie. La représentation de la réalité dans ce cas est fiable. Il se joue avec toutes les variations que permettent les techniques photographiques.

De la même manière, cela permet l'utilisation du photomontage. Et il peut être intégré en tant que partie complémentaire de l’un des types décrits ci-dessus.

Des exemples

Illustratif

Dans le domaine des types illustratifs de langage graphique, on peut citer les esquisses, les illustrations d’encyclopédies et les graphiques mathématiques de manuels.

De même, il comprend des schémas, des schémas et tous ces dessins ou graphiques à travers lesquels on tente de représenter la réalité.

Artistique

Toutes les grandes œuvres des grands maîtres appartiennent à cette typologie. L'ensemble des techniques (huile, fresques, aquarelles et bien d'autres) sont des exemples de ce type de langage graphique. Ils peuvent être des œuvres en deux et trois dimensions (sculptures).

Design graphique

Dans la conception graphique, les sérigraphies, les logos et la publicité créative sont inclus. De même, appartiennent à ce type les avertissements de trafic, les panneaux, les indications dans les ports, les aéroports, les hôpitaux, entre autres.

Dans le domaine de la publicité créative, nous pouvons mettre en évidence du papier à lettres et des animations (animations).

Typographique

Ce type de langage graphique comprend, entre autres, la couverture de livres, d’affiches et de catalogues. Avec l’avancée des médias, la typographie s’est répandue dans d’autres domaines, tels que les cartes, les étiquettes, les textes sur les appareils ménagers, les écrans LCD de téléphones et les jeux vidéo portables.

Photographique

Toutes les œuvres photographiques appartiennent à ce groupe, indépendamment de leur technique ou de leur utilité pratique. Avec le développement de la technique photographique, la télévision et le film ont été incorporés à ce type de travail. Les évolutions ultérieures des médias ont amené la photographie par voie électronique.