Drapeau de l'Erythrée: Histoire et signification

Le drapeau de l'Érythrée est le drapeau national qui identifie visuellement et représente cette république est-africaine. Il consiste en un triangle rouge qui s'étend à partir des deux extrémités du drapeau et qui a pour base la ligne du mât.

Le triangle supérieur restant est vert, tandis que le triangle inférieur est bleu. À l'intérieur de la partie rouge se trouve une couronne d'olive dorée, à l'intérieur de laquelle se trouve une petite branche, également d'olive.

Ce drapeau est valable sur le territoire érythréen depuis 1995. Entre 1993 et ​​1995, il en avait été utilisé avec le même dessin actuel, mais les proportions étaient différentes. C'est le seul pavillon utilisé par l'Érythrée depuis l'indépendance, après trente ans de guerre avec son voisin, l'Éthiopie.

Le symbole patriotique a été inspiré par celui qui a hissé et identifié le Front populaire de libération de l'Érythrée, un mouvement armé qui s'est battu pour l'indépendance du pays.

Justement, le rouge du drapeau représente le sang versé dans cette guerre. Vert signifie économie agricole tandis que bleu signifie richesse marine. Le jaune est lié aux minéraux et à la couronne et à la branche d'olivier, en toute quiétude.

Histoire du drapeau

L’histoire de l’Érythrée est marquée par des conflits permanents, la nécessité de reconnaître un État souverain, ainsi que la colonisation et l’occupation par des puissances différentes, qu’elles soient africaines ou européennes.

Tous ces changements convulsifs ont été vus avec force dans les drapeaux qui ont survolé le ciel érythréen.

Cependant, l’histoire de l’Érythrée en tant que pays indépendant est très récente. Son indépendance étant à peine acquise en 1993, son drapeau national, ainsi que le sens qu'il a acquis, est extrêmement moderne.

Colonisation italienne

La nation érythréenne a commencé à se former avec ses frontières actuelles à partir du début de la colonisation italienne en 1882. Auparavant, plusieurs royaumes historiques tels qu'Aksum avaient occupé le territoire, bien que de nombreuses civilisations soient présentes.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, l’empire ottoman, à travers le Jedivat d’Égypte, s’est implanté en Érythrée.

En 1882, la monarchie italienne, désireuse de former un nouvel empire, acquit la ville d’Assab. Lentement, le territoire se développait à travers de nouveaux achats, comme celui de la ville portuaire de Massaua. En 1890, la colonie italienne d'Erythrée a été officiellement établie.

Les objectifs expansionnistes italiens se sont heurtés à l'empire éthiopien. Bien qu'ils ne puissent pas s'étendre sur ce territoire, la colonie italienne a été reconnue par les Ethiopiens.

La situation a changé pendant le fascisme qui a dirigé l'Italie. En 1935, l’Italie envahit l’Éthiopie pour élargir son empire colonial. Ainsi, il a unifié ses territoires de la région de l’Afrique de l’est de l’Italie.

Drapeau du royaume d'Italie

Tout au long du processus de colonisation italienne de l'Érythrée et de ses pays voisins, seul le drapeau du Royaume d'Italie a été utilisé. Il s’agissait du drapeau italien tricolore, composé de trois bandes verticales de vert, de blanc et de rouge. Au centre de la bande blanche était placé le bouclier du pays, présidé par une couronne.

Le seul symbole utilisé par la colonie italienne d'Érythrée proprement dite consistait en un bouclier approuvé en 1936. Cela s'est produit lorsque la colonie a commencé à faire partie de l'Afrique orientale italienne.

Dans le premier bloc étaient dessinés des fasces, symbole du fascisme et une couronne d'olivier. Dans le centre, un lion rouge avec une étoile blanche dominait, tandis que dans les lignes bleues ondulées inférieures représentaient la mer.

Occupation britannique

La fin de la Seconde Guerre mondiale a entraîné la défaite nette et décisive du fascisme italien. Avant la fin, en 1941, les possessions italiennes en Afrique de l’Est étaient occupées par les troupes britanniques. Ainsi s'achève la colonisation italienne qui s'est prolongée pendant un demi-siècle.

Après la bataille de Keren, les troupes alliées ont dominé l’Éthiopie et également l’Érythrée. Cependant, le destin de l'ancienne colonie italienne n'était pas clair.

Alors que l'Union soviétique soutenait son retour en Italie, la Grande-Bretagne tenta de se séparer de la religion par la religion, mais ne l'obtint pas. Enfin, l’Érythrée a rejoint l’Éthiopie au sein d’une fédération en 1952.

Le seul drapeau utilisé pendant cette période était celui du Royaume-Uni. Parce que ce n'était pas une colonisation mais une occupation, aucun nouveau symbole n'a été développé.

Fédération avec l'Ethiopie

Sept ans après la fin absolue de la Seconde Guerre mondiale, la Fédération d'Etopia et d'Erythrée a été créée. Ce fait, qui s'est produit en 1952, a été approuvé par l'Organisation des Nations Unies.

Le nouvel état serait contrôlé par les Éthiopiens et dirigé par son empereur Hailé Sélassié, qui a retrouvé le trône dont il avait été destitué par les Italiens.

L’Érythrée, dans la nouvelle fédération, a conservé son autonomie et a maintenu un important gouvernement autonome. En Érythrée, au cours de cette période, deux drapeaux ont été hissés. Le premier était celui de l’Éthiopie, l’État souverain auquel ils appartenaient.

Cela consistait en un tricolore de bandes horizontales symétriques de couleurs vertes, jaunes et rouges. Dans la partie centrale se trouvait le Lion de Judée, symbole de la monarchie éthiopienne.

Lorsque l’Érythrée jouissait de son autonomie, elle avait également son propre drapeau dans le cadre de l’empire. Celle-ci consistait en un tissu bleu clair qui, dans sa partie centrale, comprenait une couronne d'olivier vert avec une petite branche du même arbre à l'intérieur. Ce symbole est conservé dans le drapeau actuel, mais il est jaune.

Province éthiopienne

Le désir d’indépendance en Érythrée a commencé à s’organiser par le biais de groupes armés. Face à cette situation, l'empereur Hailé Sélassié réagit fermement et annexa le territoire érythréen en 1962 en tant que partie intégrante de l'Éthiopie.

Cela a mis fin à la fédération et à l'autonomie existantes. Alors commença la guerre d'indépendance de l'Érythrée, qui dura plus de trente ans et confronta le gouvernement éthiopien avec des troupes d'indépendance.

Pendant cette période sanglante, le drapeau éthiopien est resté hissé sur tout le territoire occupé par ses troupes. Cependant, l’Éthiopie a connu différents changements politiques pendant la guerre d’indépendance.

Le plus pertinent de ceux-ci était la fin de la monarchie. L'empereur a été déposé en 1974, assumant un gouvernement militaire. Cela se reflétait dans le drapeau, dans lequel l'un des premiers était l'enlèvement de la couronne et la pointe de la lance du lion.

Derg

L'année suivante, en 1975, le Derg était installé. C'étaient les abréviations en amharique du Conseil administratif militaire provisoire. Cela a gouverné l’Éthiopie à partir de la fin de la monarchie et même de l’installation d’un État socialiste dans le pays.

Le régime militaire a assumé le contrôle absolu du pays, imposant un ordre social martial. Même l'ancien empereur a été emprisonné puis assassiné. Pendant ce temps, le Derg a utilisé le drapeau tricolore éthiopien sans aucun symbole supplémentaire.

Cependant, un drapeau avec le nouveau bouclier éthiopien dans la partie centrale a également été adopté. Cela consistait en des outils de travail positionnés devant un soleil.

République populaire démocratique d'Éthiopie

L’armée qui a dirigé l’Éthiopie a rapidement compris le bloc soviétique, plaçant les États-Unis en ennemi.

En dépit de la nationalisation de ses politiques, l’Éthiopie n’a acquis le statut d’État socialiste qu’en 1987, année de l’adoption d’une nouvelle constitution. Il a également fait la même chose avec un nouveau drapeau.

Le drapeau tricolore éthiopien est resté, et encore une fois, le changement était visible sur le bouclier. Celui-ci avait l'inspiration soviétique traditionnelle, de forme circulaire, avec des lignes imitant les rayons solaires et une étoile rouge présidant.

Mouvement d'indépendance

Au cours de tous les changements politiques survenus en Éthiopie, la guerre pour l'indépendance de l'Érythrée s'est poursuivie. Cependant, après la chute du mur de Berlin et la dissolution de l'Union soviétique, le régime communiste éthiopien s'est retrouvé sans soutien et a finalement disparu en 1991.

Un gouvernement de transition a été formé dans le pays, mais en Érythrée, le Front populaire de libération de l'Érythrée (FPL) a rapidement pris le contrôle de l'ensemble du territoire.

Le drapeau de la FPLE consistait en un triangle rouge qui s’étendait du côté gauche du pavillon. Le triangle supérieur est coloré en vert et le triangle inférieur en bleu.

Sur le côté gauche du triangle rouge, une étoile jaune et inclinée à cinq branches a été placée. C'est la seule différence qu'il a avec la conception du drapeau actuel.

Erythrée indépendante

Le gouvernement de transition d'Éthiopie était chargé de gérer la victoire du FPE dans la guerre en Érythrée. De cette manière, le droit érythréen à l'autodétermination a été reconnu.

Enfin, avec l'observation d'une mission des Nations Unies, l'indépendance de l'Érythrée a été approuvée par référendum entre le 23 et le 25 avril 1993. La majorité en faveur de l'indépendance a été écrasante, avec 99, 83% des voix.

Le 24 mai 1993, l’Érythrée a officiellement déclaré son indépendance. À partir de ce moment, il adopta un nouveau drapeau, qui n'était plus celui de la FPLE, tout en maintenant son dessin. L'ancien symbole de l'olivier utilisé dans l'ancien drapeau de la province d'Érythrée a remplacé l'étoile à cinq branches.

Depuis son approbation, le drapeau n'a subi qu'un changement. Cela s'est produit en 1995, lorsque les proportions sont passées de 2: 3 à 1: 2.

Signification du drapeau

Le drapeau de l'Érythrée a pratiquement le même dessin que celui du Front populaire de libération de l'Érythrée, qui s'est battu pour l'indépendance du pays pendant plus de trente ans.

C'est précisément lié à sa signification. La couleur rouge est identifiée avec le sang versé dans la guerre de plus de trente ans qui a marqué à jamais le territoire érythréen.

La couleur verte, en revanche, s'identifie à l'agriculture du pays, à son bien-être et à l'économie liée à la campagne. Le bleu est celui qui représente les côtes de la mer Rouge, qui baigne la fin de la côte érythréenne.

Le symbole de la couronne d'olivier et de la branche du même arbre représente la paix. Son origine se trouvait dans le drapeau de la province éthiopienne d’Érythrée et, à ses débuts, sur un fond bleu clair, en l’honneur de la couleur de l’ONU.

Cependant, dans ce pavillon, le symbole est identifié à la paix réalisée dans le pays. La couleur jaune, dont il est coloré, représente la richesse minérale de l’Érythrée.